International·Travel

Une semaine à New York et un Ouragan

Rien. Aucune réaction. Je n’étais ni sous le choque, ni plus heureuse que d’habitude lorsque j’ai appris qu’on m’emmenait à New-York. Pourtant : un de mes plus grands rêves allait se réaliser.

Je pense que je n’y croyais pas vraiment. Moi ? Anaïs ? J’allais donc partir pour New-York ? Je n’étais encore jamais allée à Paris que je m’envolais déjà pour la ville des buildings. Jusqu’à ce que, mes billets à la mains et mes valises prêtes, je prenne conscience que non, ce n’était pas une blague et bien réel : j’allais voyager direction NEW YORK ! Ce voyage était il y a 5 ans maintenant, offert par les parents d’une de mes meilleures amies (merci merci merci !). Je m’en souviens comme si c’était hier…

13459608_1001788476603336_363467267_n

Pour la première fois de ma vie, je prenais l’avion et ce n’était pas une, pas deux, mais bien 8 heures de vol que j’allais entamer. Mais, je me rappelle avoir eu une des meilleures places de l’avion car je pouvais étendre mes jambes de tous leur long n’ayant pas de siège voyageur devant moi. J’ai regardé plusieurs films durant le voyage et écouté beaucoup de musique mais mon attention était surtout focalisée sur l’écran qui m’indiquait le parcours et le temps qu’il me restait pour arriver à destination. Le petit avion se déplaçait doucement, mais sûrement. Mais ce n’était pas long. Bien sûr, j’avais hâte d’arriver, mais j’étais en train de réaliser la chance que j’avais et savourais chaque instant de ce voyage.

Arrivés sur le sol américain nous avons directement pris un taxi pour rejoindre notre appart’hôtel. Oui oui, les VRAIS taxis jaunes qui sont l’un des emblèmes de New York. Nous avons donc commencé à sillonner les routes new-yorkaises en découvrant les tous nouveaux paysages qui s’offraient à nous. Quand nous sommes arrivés dans l’appartement, nous n’avons pas attendus bien longtemps avant de sortir dans la ville pour partir à l’aventure. Et notre première belle surprise à été de découvrir que nous étions tout proche de Time Square, un autre symbole de la ville. Toutes ses couleurs, ses pubs, ses touristes, ses grands écrans : TOUT est disproportionné. Et là… là tu te dis que ça y est, c’est bien réel, t’es à New York et tu ne peux t’empêcher d’être émerveillé en passant devant les devantures des comédies musicales, du gigantesque magasin M&M’s et sans oublier la publicité Coca-Cola.

13472268_1001788396603344_1840307943_n

13457662_1001750066607177_1900789370_n

Durant notre séjour, nous sommes allés voir deux comédies musicales dans de somptueux anciens théâtres : Memphis et Billy Elliot. La première, le décalage horaire s’est fait ressentir et nous avons presque tous piqué du nez mais la deuxième était magnifique et plutôt amusante. Les décors arrivent de part et d’autre de la scène comme par magie (et oui, c’est ça l’Amérique les gars). Ce qui était très impressionnant c’était les « gradins » (désolé si le mot n’est pas approprié) dans le théâtre. Il ne fallait pas tomber car ils descendaient à pique. Pour vous donner une idée les sièges de la rangée devant nous devait nous arriver aux genoux, voir aux chevilles. Pas très embêtés par les têtes des autres spectateurs et très troublant quand tu es tout en haut et que tu regardes en bas.

13457722_1001750046607179_666907850_n13479310_1001750049940512_1213499827_n

Nous avons ensuite traversés l’interminable Central Park (je dis cela car mes jambes s’en souviennent encore) en passant devant un match de baseball, le sport auquel tu ne comprends rien mais auquel tu restes bloqué devant pendant une demie heure avant qu’un joueur ne daigne lancer une balle, lol. C’est vraiment plaisant ce petit bout de nature en plein milieu de ces buildings car tout à l’air plus calme et apaisant. Nous sommes ensuite montés sur l’immense Empire State Building, avons admiré la vue imprenable sur tout Manhattan, pris le bateau pour rejoindre l’île de la Statue de la Liberté, longé Broadway, traversé le quartier des affaires de Wall Street, écouter le chant des sirènes des pompiers et évidemment fait quelques (beaucoup) boutiques. Mais, un petit détail est venu perturber notre excursion…

13472331_1001750069940510_349719161_n

13479658_1001761739939343_1292076249_n

Irène. Un ouragan était annoncé aux informations arrivant tout droit sur Manhattan et prévoyant de faire beaucoup de dégâts. Je ne vais pas vous mentir, nous, à part de très fortes pluies tropicales et une pénurie de bouteilles d’eau on a pas vu grand chose. Pourtant l’ouragan a fait plus de 40 morts et des dégradations matérielles considérables surtout au niveau des côtes. Cependant, côté France, nos familles regardaient les médias qui amplifiaient et déformaient la réalité. A les écouter, New-York allait disparaître de la carte de l’Amérique. Nous avons donc reçu beaucoup d’appels inquiets de nos proches. Plus de peur que de mal : nous sommes toujours en vie et nous n’avons pas été embêtés pour prendre notre vol retour (dommage j’aurais bien rallongé mon séjour pour quelque temps…).

Bref, quand tu es dans cette ville tu es en immersion totale dans une quatrième dimension et tu as l’impression d’être acteur de ton propre film. J’espère pouvoir retourner là-bas un jour et revoir ses jolies paysages.

Ce voyage restera l’un de mes plus beaux souvenirs et je suis heureuse d’avoir pu le coucher sur le « papier » afin qu’il puisse reprendre vie…

Anaïs ♡

tumblr_n5vkaa9hda1s7sbgzo1_500

Publicités

4 réflexions au sujet de « Une semaine à New York et un Ouragan »

  1. Très bel article, merci d’avoir partagé ce séjour sur ton blog! Je rêve d’y aller et même d’y habiter, et de voir que cette ville est appréciée par des blogueuses me réconforte dans l’idée que NY est une ville géniale!
    Si je peux me permettre de te donner un petit conseil pour la suite: fais attention aux fautes d’orthographe, bien que minimes on peut les voir facilement.
    Sinon, il n’a rien à dire: c’est un très beau récit!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire à la fois bon et enrichissant 🙂 ! Je suis tout à fait d’accord avec toi pour les fautes d’orthographe. Il faut dire qu’à force de relire mes articles je ne les vois même plus, lol ! Sinon comme tu as pu le constater New-York est une ville extra ! Attention car je pense que pour y habiter, il faut pouvoir supporter d’avoir une vie toujours à 100 à l’heure ! Même en vacances, le repos là-bas n’existe pas ! En tout cas merci d’avoir lu mon article et pris le temps de le commenter. Bisous !

      J'aime

Tu peux réagir à cet article en laissant un petit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s